Jour 25: comment vaincre la procrastination grâce au minimalisme

Ahhh la procrastination! Ce terme qui est dans toutes les bouches actuellement.

Mais, au fait, c’est quoi la procrastination? Si nous cherchons sur le fameux Wikipédia:

La procrastination (du latin pro, qui signifie « en avant »1 et crastinus qui signifie « du lendemain ») est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non). Le « retardataire chronique », appelé procrastinateur, n’arrive pas à se « mettre au travail », surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate.

Si nous creusons encore un peu, nous en apprenons encore un peu plus sur la procrastination:

  • Ce n’est pas une question de mauvaise gestion du temps. Les « procrastinateurs » ont les mêmes capacités à planifier, même si en géneral ils sont plus optimistes que les autres. « Dire à un procrastinateur de s’acheter un calendrier hebdomadaire, c’est comme dire à un dépressif de s’amuser » selon le Dr Ferrari cité dans cet article 
  • Les procrastinateurs ne sont pas nés. L’éducation fait souvent d’eux des procrastinateurs. C’est souvent une réponse à une éducation autoritaire: les enfants n’apprennent pas à se réguler eux-mêmes. De plus, les enfants procrastinateurs ont plus tendance à se tourner vers leurs amis quand ils ont des problèmes, ce qui peut renforcer leur procrastination, car les amis acceptent plus facilement les excuses.
  • Les procrastinateurs cherchent souvent des distractions, souvent celles qui sont « faciles » (regarder ses emails constamment est un exemple parfait) . Ils se distraient eux-mêmes pour éviter par exemple la peur de l’échec.

Vous vous reconnaissez dans quelques-uns de ces traits? Moi, oui, je l’avoue. Je crois que je ne suis pas une « procrastineuse » de naissance, mais plutôt qu’au fil des années, je le suis devenu, surtout par peur de l’échec.

Cependant, depuis que j’ai commencé à me centrer sur le minimalisme et méditer sur mes causes d’échec, j’ai réussi à avancer à pas de géant.

Quelles sont mes stratégies pour vaincre la procrastination?

  • Je n’utilise pas d’outil informatique ou technologique pour ma to-do list. Cela me déconcentre. J’en ai essayé des dizaines (j’adore la nouveauté) Si j’écris mes tâches sur papier, je ne suis pas déconcentrée, je ne cherche pas où faire ci et ça, quelles options sont possibles,etc. Il y a juste le papier.
  • Par contre, pour mon entreprise et mes clients, j’ai un outil de gestion de projets où est délimité les deadlines et autres tâches à faire
  • Je RÉDUIS le nombre de tâches à faire. C’est très très très important. Si j’ai trop de choses à faire, je n’arrive jamais à finir, et donc je suis frustrée, et donc je pense que je suis inutile, et donc je me distrais, etc. En ayant moins de choses à faire, mais plus de temps, je les fais, je finis et je sens le progrès.
  • Je dors bien pour avoir de l’énergie et ne pas être déconcentrée.
  • Avant de faire chaque tâche, je prends 5 secondes pour savoir si c’est essentiel, et quel peut être la conséquence positive et négative si j’accomplis cette tâche. Je pense que c’est un des ressorts psychologique les plus forts.
  • Chaque matin, je coupe les distractions, comme indiqué par l’application Fabulous. Fini Facebook, Le Monde et autres emails

Et vous, comment faites-vous pour vaincre la procrastination? Partagez vos conseils!

Publicités